Le « cimetière des animaux » de Londres au Hyde Park : un lieu où il fait bon frissonner

Cimetière des animaux Londres Hyde Park
Baloncici / Shutterstock.com

C’est bien dissimulé derrière des buissons que se cache l’un des sites les plus curieux de Londres. Pourtant historique, le cimetière des animaux de Londres, le « Hyde Park Pet Cemetary », tout au nord de Hyde Park, est aujourd’hui très discret. Il n’en demeure pas moins intéressant sur le plan historique. Si le mot « cimetière animalier » vous évoque le roman « Simetierre » de Stephen king, vous risquez fort d’être déçu, car ce cimetière n’est pas très effrayant en soi… Mais comme tous les cimetières, il n’est pas rassurant non plus ! Découvrez dans cet article ce qui vous attend au cimetière animalier de Hyde Park.

Le cimetière animalier de Hyde Park en histoire

Cimetière des animaux Londres Hyde Park
Leonard Bentley, CC2.0

Le cimetière a certainement vu le jour en 1881, lorsque cette année-là, un chien maltais répondant au nom de Cherry est décédé. Ses propriétaires ont alors voulu l’enterrer à l’endroit même où il aimait être promené. Leur bon ami Mr Winbridge, qui travaillait alors comme gardien à Hyde Park, s’est proposé de réaliser leur souhait. Il a alors posé la première pierre de ce qui allait devenir un cimetière pour le moins extraordinaire, le « Hyde Park Pet Cemetary ». En effet, d’autres propriétaires d’animaux de compagnie appartenant à la classe supérieure londonienne les ont imités, et le cimetière n’a cessé de s’agrandir depuis. Au total, plus de 300 animaux de compagnie ont été enterrés au fil des ans au cimetière des animaux de Hyde Park. D’autres sources avancent même le nombre de 1 000 animaux. En plus des quelques chiens et chats qui y reposent, on trouve également des oiseaux, si l’on en croît les inscriptions des pierres tombales partiellement altérées. Même un singe y a trouvé sa dernière demeure. Derrière chaque tombe se cache parfois un destin tragique, comme celui de Prince, le Yorkshire Terrier de l’actrice autrefois célèbre Sarah « Louisa » Fairbrother, qui a été le deuxième animal enterré au cimetière après avoir été écrasé par un carrosse.

Des messages forts qui reflètent leur époque

Cimetière des animaux Londres Hyde Park
Baloncici / Shutterstock.com

En observant les pierres tombales du cimetière, autour desquelles s’enroulent les racines des arbres, on remarque vite leur grande similarité. Seules les inscriptions sur les pierres, souvent très détaillées, diffèrent. En lisant ces inscriptions, il apparait que de nombreux propriétaires étaient très attachés à leur animal de compagnie. En plus du nom et de la date du décès, on trouve bien souvent des descriptions et des caractéristiques du chien ou du chat décédé, gravés sur les pierres. Les messages suivants illustrent bien les relations parfois intimes qu’entretenaient autrefois les maîtres avec leur animal : « Wee Bobbit – so lonely without our darling sweetheart » ou encore « Darling Dolly – my sunbeam, my consolation, my joy ».

Cimetière des animaux Londres Hyde Park
Baloncici / Shutterstock.com
Cimetière des animaux Londres Hyde Park
Baloncici / Shutterstock.com

Même si le cimetière animalier de Hyde Park a été officiellement fermé en 1903, il y a encore des rumeurs selon lesquelles le dernier animal, une mascotte des Royal Marines, y aurait été enterré en 1967. Aujourd’hui, ce cimetière mythique est plutôt discret, et même assez difficile à trouver. Il faut le chercher un moment en dehors des sentiers de Hyde Park. Le jeu en vaut la chandelle, en particulier si vous voulez en apprendre davantage sur l’histoire de Londres, et ce sans passer par les sites touristiques célèbres. Son atmosphère quelque peu lugubre et surtout sa situation dans le centre ville de Londres font de ce cimetière une destination intéressante et pleine de charme, idéale pour une petite excursion.

Visite et horaires d’ouverture

Malheureusement, le cimetière des animaux de Hyde Park est clôturé. Il n’est pas accessible au public, mais plusieurs fois par an, on peut le découvrir de près dans le cadre d’une visite guidée payante. L’inscription et la réservation se font via le site officiel des Royal Parks. Pendant le reste de l’année, il faut se contenter de regarder les pierres tombales à travers la clôture. Sauvagement dispersées dans tout le cimetière, elles n’en restent pas moins impressionnantes. Depuis Bayswater Road, en particulier, la vue sur le cimetière animalier est plutôt sympa, et permet de prendre de jolies photos.

Accès au cimetière des animaux de Londres

Le cimetière est situé à la limite nord de Hyde Park, à peu près au milieu du parc. Son emplacement exact est indiqué sur la carte suivante:

Vous pouvez y accéder par la station de métro « Lancaster Gate » (Central Line) ou l’arrêt de bus « Victoria Gate » (lignes 94, 148, 274 et N207).

Transports en commun Lignes et arrêts
Métro Station « Lancaster Gate » (Ligne « Central Line »)
Bus Lignes 94, 147 et 274, arrêt « Victoria Gate »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici