Musée Jack l’Eventreur à Londres : sur les traces du tueur en série

Musée Jack L'Éventreur Londres

La présence d’un musée consacré à Jack l’Eventreur à Londres n’est pas une surprise en soi. Après tout, Sherlock Holmes a lui aussi un musée dans la capitale qui lui est dédié (même s’il ne s’agit que d’un personnage fictif). Jack l’Eventreur et ses meurtres atroces n’ont hélas rien de fictif. Et si de tels actes ont provoqué une onde de choc à l’époque où ils ont été commis, ils continuent de fasciner aujourd’hui. Si vous souhaitez en savoir plus sur Jack l’Eventreur, visitez le musée consacré au tueur en série à Londres. Cet article vous dit tout sur celui-ci et comme à l’habitude, vous trouverez les informations pratiques (accès, tarifs, horaires d’ouverture) en fin d’article.

Qui était Jack l’Eventreur au juste ?

Jack l’Eventreur est entré dans l’histoire en devenant le tueur en série le plus infâme de l’ère victorienne. Au moins cinq meurtres de prostituées lui ont été imputés. L’assassin n’ayant cependant jamais été attrapé, son identité n’a pu être révélée.

Au cours des décennies, un grand nombre d’historiens, de criminologues et de scientifiques venus du monde entier se sont penchés sur les cas des meurtres attribués à Jack l’Eventreur. D’innombrables légendes et autres théories du complot ont alors vu le jour. Les méfaits du tueur en série ont également été narrés à de maintes reprises au cinéma et à la télévision.

Les cinq meurtres ont été perpétrés entre le 3 avril 1888 et le 13 février 1891, dans le quartier autrefois difficile de Whitechapel et ses alentours. Les assassinats commis sur des femmes n’étaient pas rares à l’ère victorienne, mais les actes de l’Eventreur ont marqué les esprits par leur cruauté inhabituelle. En outre, les mutilations sont devenues de plus en plus monstrueuses.

Musée Jack L'Éventreur Londres

En tout, onze meurtres ont été dénombrés à Whitechapel et ses environs, mais les spécialistes ne sont unanimes sur la culpabilité de Jack l’Eventreur que pour 5 de ces assassinats. Le tueur en série étant parvenu à dégager les organes de ses victimes pour les extraire de façon professionnelle, les enquêteurs en ont déduit que l’Eventreur était probablement chirurgien ou anatomiste. Malgré toutes les recherches, peu d’indices ont été récoltés sur le tueur en série, et Jack l’Eventreur doit surtout sa popularité à la presse, qui a provoqué un battage médiatique dans le monde entier, unique à l’époque.

En février 1891, les meurtres commis sur des femmes ont cessé brusquement. On a supposé que le tueur en série était soudainement décédé, qu’il avait peut-être rejoint un hôpital psychiatrique ou encore qu’il avait quitté l’Angleterre. La vérité est encore aujourd’hui au fond du puits.

PEU DE GENS LE SAVENT, MAIS L’IDENTITE DE L’ASSASSIN N’EST PAS CONNUE A CE JOUR

Le musée Jack l’Eventreur

Musée Jack L'Éventreur Londres

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur Jack l’Eventreur, alors ce musée de Londres est fait pour vous. Vous recevrez plein d’informations sur ce mystérieux tueur en série, la vie de ses victimes, les enquêtes policières ou encore les principaux suspects mis en cause. Le musée Jack l’Eventreur se trouve dans un ancien bâtiment victorien, au cœur du quartier de Whitechapel, à l’ouest de Londres.

Les six étages du musée

Le musée Jack l’Eventreur comporte six étages qui se consacrent chacun à un thème dans la vie du tueur en série. En empruntant l’escalier, vous pourrez voir quelques détails, comme le nom des victimes ou encore des illustrations des crimes commis.

1er étage – Mitre Square, 30 septembre 1888

Au premier étage sont exposées les figures de cire de Catherine Eddowes, victime de l’Eventreur, assassinée le 30 septembre 1888, et de l’officier de gendarmerie Watkins, qui a découvert le corps. On peut également y voir un vieux charriot.

2ème étage – Le salon de Jack l’Eventreur

Musée Jack L'Éventreur Londres

Le deuxième étage suggère le mode de vie de l’Eventreur et évoque ce à quoi pouvait ressembler l’endroit où il préparait ses méfaits. Plus loin, quelques coupures de journaux datées de 1888 traitent de ces crimes terribles. Au-dessus de la cheminée se trouve le portrait original de l’homme considéré comme le principal suspect. Parmi les autres pièces exposées figurent des livres de médecine sur la chirurgie, une mallette de médecin et une lettre, supposément écrite par Jack l’Eventreur, et qui porte une inscription : « From Hell ».

3ème étage – Le poste de police

Im dritten Stock werden die Tatorte der Morde sowie die von der Polizei gesammelten Beweisstücke präsentiert. Ebenfalls zu sehen sind ein Notizbuch und Handschellen von Constabler Watkins. Ausgestellt ist außerdem eine Wachsfigur von Chefinspektor Abberline, dem Leiter der Ripper-Ermittlungen.

4ème étage – La chambre d’une victime

Musée Jack L'Éventreur Londres

Le quatrième étage est inspiré des chambres à coucher ayant appartenu aux victimes. Certaines vivaient dans des conditions déplorables et dormaient sur un petit lit en métal munis d’un matelas en paille. Aux murs, on peut voir des photos assez rares de femmes assassinées, et derrière une vitrine sont même exposées quelques pièces victoriennes originales.

La cave et sa morgue

Musée Jack L'Éventreur Londres Morgue

Le sous-sol du musée abrite la reconstitution d’une morgue. Des photos d’autopsies jonchent les murs, et on peut y lire des informations sur les victimes et les crimes. Attention : certaines images peuvent choquer le jeune public.

Un vitrail victorien figure également parmi les pièces d’exposition. Il provient de la morgue où a été entreposé le corps d’Elizabeth Stride, victime de l’Eventreur. Les tiroirs adjacents sont destinés à conserver les restes des personnes assassinées jusqu’à leurs funérailles.

Boutique et centre d’information

Musée Jack L'Éventreur Londres Boutique

Musée Jack L'Éventreur Londres Boutique

Dans la boutique du musée, qui est aussi son centre d’information, vous trouverez des livres et des DVD entièrement dédiés à Jack l’Eventreur. On peut également y observer à la loupe des indices laissés par le meurtrier.

J’ai apprécié les coupures de journaux réimprimées, datés du 19ème siècle, et dont les gros titres évoquent quelques uns des méfaits du tueur. Évitez quand-même d’accrocher ça au mur quand vous invitez votre copine chez vous 🙂

Conclusion

Musée Jack L'Éventreur Londres

Malheureusement, cette visite est un peu décevante au fond. En fait, on ne visite que six pièces censées représenter des scènes de vie de Jack l’Eventreur. Les indications données sont sommaires. L’une des chambres est aménagée comme un appartement du 19ème siècle. Un écriteau indique : « L’appartement de Jack l’Eventreur aurait pu ressembler à cela », ce qui est malheureusement un peu tiré par les cheveux. En outre, d’autres salles, comme le poste de police ou la scène de crime, affichent une décoration peu élaborée. Celle-ci n’est pas vraiment soignée, voire même rudimentaire. Seules la chambre de travail de la prostituée et la morgue (grâce à l’effet de surprise qu’elles suscitent) parviennent à convaincre. Dommage, le sujet est passionnant et aurait mérité mieux. En outre, la visite coûte 12 £, ce qui me paraît un peu excessif. Un prix compris entre 5 et 8 £ m’aurait paru plus adapté.

C’est pourquoi je ne peux pas vraiment formuler de recommandation, à part si vous êtes fan inconditionnel de Jack l’éventreur ! Pour les autres, je conseille plutôt une autre visite guidée à travers la ville avec pour thème Jack l’Eventreur (voir paragraphe suivant « Visites alternatives »).

Visites alternatives

Si, plutôt qu’un musée, vous préférez voir les véritables lieux où ont été commis ces crimes atroces, la visite guidée « Jack l’Eventreur » à travers Londres est certainement faîte pour vous. Au cours de cette visite, vous pourrez explorer les rues sombres du quartier de Whitechapel et obtenir des informations précieuses sur le tueur en série tristement célèbre.

Une autre alternative au musée Jack l’Eventreur est le musée Sherlock Holmes. Son principe est le même : on visite une bâtisse dans laquelle des scènes et des pièces tirées de la vie du détective ont été reconstituées. Sauf qu’ici, tout paraît plus authentique, le travail ayant été (beaucoup) plus soigné. Enfin, vous pouvez également regarder du côté de la Dennis Sewers’ house, un musée qui retrace le mode de vie londonien aux 18ème et 19ème siècles.

Prix et billets

L’entrée au musée coûte 12 £ par adulte (à partir de 16 ans). Les enfants entrent 1 et 15 ans bénéficient d’un tarif réduit de 8 £, alors que celui réservé aux séniors (à partir de 60 ans) est de 10 £. Les tickets sont disponibles sur GetYourGuide.

Horaires d’ouverture

Le musée Jack l’Eventreur est ouvert tous les jours, de 9h30 à 18h30. Il n’est plus possible d’entrer après 18 h. Prévoyez de venir un peu plus tôt, pour avoir le temps de visiter l’ensemble des salles. 45 minutes devraient s’avérer suffisantes pour la visite.

Le musée est fermé le 25 décembre.

Accès : comment s’y rendre ?

Musée Jack L'Éventreur Londres Entrée

Le musée Jack l’Eventreur se trouve à l’adresse suivante : 12 Cable St, Whitechapel, London E1 8JG.

Pour y accéder, le plus simple est d’emprunter le métro et de descendre aux stations « Tower Hill » (Circle Line et District Line) ou « Aldgate East » (District Line et Hammersmith & City Line). Toutes deux sont à environ 400 mètres du musée.

Transports Lignes / arrêts
Métro „Aldgate East“ sur la District Line et Hammersmith & City Line ainsi que « Tower Hill » (District et Circle Line)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici