London Dungeon : musée des horreurs à Londres

London Dungeon Londres musée des horreurs

Le London Dungeon est le plus célèbre musée des horreurs à Londres. La visite à travers les salles obscures et l’histoire ténébreuse de la ville vous apprendra par exemple plein de choses sur Jack l’Eventreur, la peste ou encore la chasse aux sorcières. Mais vaut-elle vraiment le coup ? Le Dungeon a également ouvert ses portes en Allemagne (à Berlin et Hambourg), et les musées reprenant ce concept connaissent un énorme succès à travers le monde. Mais comment le Dungeon de Londres s’en sort-il ? Dans cet article, je vous livre quelques conseils pratiques pour la visite du London Dungeon à Londres  et vous dévoile un fragment des surprises qu’elle vous réserve.

Remarque : les photos sont malheureusement interdites au Dungeon, j’ai donc illustré cet article avec des photos de presse.

Le London Dungeon, qu’est-ce que c’est ?

London Dungeon Londres musée des horreurs

Le Dungeon est un mélange passionnant entre un musée des horreurs, un cours d’histoire, et un manège. Le tout est effrayant par moment et ponctué d’effets spéciaux. Des comédiens professionnels rejouent en direct des évènements issus des périodes les plus sombres et les plus macabres de l’histoire londonienne, dans laquelle les spectateurs se retrouvent plongés. Par exemple, la peste, le grand incendie ou encore les méfaits de Jack l’Eventreur sont parmi les évènements les plus célèbres du millénaire dernier ; on les connaît au moins de nom.

L’histoire du London Dungeon en deux mots

Le London Dungeon a ouvert ses portes en 1974, c’était alors le tout premier Dungeon au monde. Il se trouvait autrefois en-dessous de la station ferroviaire du London Bridge, avant de déménager vers son emplacement actuel, dans le quartier de Bankside, au bord de la Tamise. Compte-tenu de ce succès, d’autres Dungeon ont été ouverts à Berlin, Hambourg, Amsterdam, San Francisco, Edinbourg, York et Blackpool.

Visite du London Dungeon : ce qui vous attend

London Dungeon Londres musée des horreurs

L’immersion dans l’histoire lugubre de Londres commence avec la dite « Descent » (la descente), qui s’opère dans un ascenseur issu du Moyen Age, grinçant et visiblement décrépit. Pendant le trajet, un SDF à l’apparence négligée et présentant des tuméfactions d’origine lépreuse, divertit les visiteurs avec des histoires de méchants sorties tout droit des contes anglais. Le chemin se poursuit avec une excursion en bateau effrayante en compagnie d’Anne Boyle, deuxième épouse malheureuse du monarque tyrannique Henri VIII. Dans l’obscurité, sur la Tamise agitée, qui sent la pourriture, et infestée par des nuées de rats affamés que l’on sent tout proches, le visiteur se retrouve dans la peau d’un traître condamné à mort, en route vers la prison du London Tower. Sur le chemin, le roi cruel semble lui-même annoncer la sentence de sa voix tonitruante. A la fin du trajet, vous ne serez pas décapité, non. Peut-être à peine éclaboussé par un peu d’eau fraîche…

London Dungeon Londres musée des horreurs

Dans la salle de torture, un bourreau d’une extrême brutalité présente ses outils et ses méthodes à un volontaire parmi les visiteurs. Au temps de la peste, l’atmosphère des quartiers pauvres et délabrés de Londres était sinistre et déprimante. En marchant dans les ruelles étroites, passant tout près des malades et des cadavres, on ressent la peur et l’angoisse qui régnaient à cette époque. Le moment marquant de la visite est ensuite le lazaret, chargé de traiter les cas de maladies pestilentielles. Le chemin mène alors dans un monde souterrain vers les égouts, là où résident les propagateurs de l’épidémie : des rats énormes à longue queue.

London Dungeon Londres musée des horreurs

Les destinations suivantes sont les deux boutiques en apparence inoffensives, Mrs Lovett’s Pie Shop et « Sweeney Todd’s » (la boutique du célèbre barbier). La question qui se pose ici est la suivante : d’où provient la viande fraîche qui sert à garnir les meilleures tourtes de la ville ? L’étrange barbier jouerait-il un rôle là-dedans ? L’itinéraire traverse ensuite le quartier de Whitechapel, à peine éclairé par quelques lanternes clignotantes. C’est ici qu’un tueur en série a commis ses crimes. La tension et l’incertitude quant à l’apparition d’une nouvelle victime sont alors au plus haut. Après toutes ces émotions, vous passerez volontiers par le bar populaire The Ten Bells Pub. La serveuse, qui a été témoin des évènements entourant Jack l’Eventreur, aime raconter des histoires, alors que l’extérieur s’assombrit toujours plus et que le vent souffle de plus belle. Et elle a de quoi être préoccupée : pourrait-il réapparaître aujourd’hui et frapper de nouveau ?

London Dungeon Londres musée des horreurs

Autre évènement inoubliable de l’histoire de Londres, le grand incendie de 1666, parti du fournil d’une boulangerie royale, a transformé toute la ville en un enfer ravagé par les flammes. Au Dungeon, on peut ressentir la chaleur, la panique, et entendre les hurlements des personnes en fuite. S’ensuit un tour de manège avec frissons garantis : le Drop Ride et sa descente en chute libre, au milieu des potences et des pendus. Certaines sont d’ailleurs encore vides et semblent attendre les prochains condamnés…

London Dungeon Londres musée des horreurs

Lors de l’attraction suivante, la grande évasion (The Great Escape), le roi de l’évasion Jack Sheppard vous aidera à vous échapper de la tristement célèbre prison de Newgate. Arriverez-vous à sortir libre ou finirez-vous au cachot ?

La fin de la visite vous conduira jusqu’à la Taverne, un pub d’architecture victorienne ayant vu le jour en 1896. On y joue une musique caractéristique, et les histoires et les rumeurs qui circulent autour de lui sont nombreuses. La boisson que l’on vous servira, et dont le prix est inclus dans le ticket, viendra parachever de la meilleure des manières votre court séjour parmi la pègre londonienne.

Si vous avez un petit faible pour les histoires macabres, et si les périodes sombres de l’histoire londonienne vous intéressent, vous serez certainement emballé par les 18 spectacles d’épouvante et les deux tours en manèges proposés par le Dungeon. Dans ce cas, ne passez pas à côté de la visite.

Le London Dungeon convient-il aux enfants ? A quel point est-il effrayant ?

London Dungeon Londres musée des horreurs

Lorsque le Dungeon a ouvert ses portes dans les années 70, il était censé être une attraction vraiment terrifiante. Depuis, l’aspect effrayant a été légèrement allégé afin de rendre la visite plus accessible aux familles.

Dans les faits, le London Dungeon n’est pas si effrayant. On n’a jamais vraiment peur, on ne traverse aucune salle étroite ou exiguë. On ne se retrouve jamais isolé du groupe non plus. Personne n’est pris d’angoisse. Seules les histoires racontées et l’ambiance générale font, certes, un peu peur, mais elles sont présentées sur le ton de l’humour. Il n’y a pas non plus d’images choquantes ou vraiment dérangeantes. Les adultes prendront même plutôt l’ensemble avec un sourire en coin.

L’attraction convient donc parfaitement aux enfants, même si le Dungeon recommande un âge minimum de 12 ans. On voit cependant pas mal d’enfants un peu plus jeunes au Dungeon ; il revient aux parents de décider si l’attraction convient à leurs enfants, si elle n’est pas trop intense pour eux. Si votre ado regarde déjà des films d’horreurs – aucun soucis.

Combien de temps la visite dure-t-elle ?

La visite du London Dungeon dure toujours une heure, parce que les différentes scènes qui jonchent le parcours ont une durée fixe.

Une durée de visite à laquelle il faut rajouter les temps d’attente à l’entrée, lesquels varient considérablement. En réservant votre ticket à l’avance, vous vous épargnerez toute attente. Mais si vous achetez vos tickets sur place, il se peut que vous ayez à attendre une heure ou plus à l’entrée. C’est surtout le cas en pleine saison ou le week-end, lorsque les touristes affluent.

Quelle attraction choisir entre le London Dungeon et le London Bridge Experience & Tombs ?

Il existe deux attractions d’épouvante à Londres : le London Dungeon, qui fait l’objet de cet article, et le London Bridge Experience & Tombs. C’est donc tout naturellement que les touristes se demandent laquelle de ces attractions ils devraient privilégier. Laquelle est la meilleure ? Faut-il faire les deux ?

London Bridge Experience & Tombs attraction maison hantée Londres

London Bridge Experience & Tombs attraction maison hantée Londres

Ces deux attractions sont conçues de manière similaire : le London Bridge Experience & Tombs, tout comme le London Dungeon, proposent tous deux des petites mises en scène interprétées par des comédiens. Le London Dungeon abrite d’autres attractions encore, mais aussi des tours de manège, comme le « Drop Ride », ainsi qu’une traversée en bateau. Le London Tombs, quant à lui, se démarque par sa promenade choc à travers le Londres souterrain.

Pour ce qui est du côté effrayant, le London Bridge Experience & Tombs est plus convaincant que le London Dungeon. Comme il est déjà mentionné plus haut, le London Dungeon n’est pas vraiment effrayant ; il ne fait pas tellement peur. L’ambiance est certes un peu inquiétante, mais cela s’arrête là. Il en va différemment au London Bridge Experience & Tombs : l’idée est alors bien de faire peur aux visiteurs, et l’accent est mis sur l’aspect effrayant. Ces derniers doivent emprunter des couleurs assez étroits, partiellement ou pas du tout éclairés, alors qu’ils sont poursuivis par des zombies armés de tronçonneuses, le tout au milieu de tombes anciennes.

L’aspect effrayant est pour moi primordial et devrait vous faciliter la prise de décision :

  • Le London Dungeon convient mieux aux familles avec enfants en bas âge. Il est déjà bien assez effrayent pour ces derniers. Les visiteurs sont également un peu plus nombreux au sein de chaque groupe, ce qui contribue à les rassurer.
  • Le London Bridge Experience & Tombs s’adresse plutôt aux adolescents et aux adultes, même si la visite ravira certainement les enfants de 11-12 ans. Cette attraction vous fera véritablement peur, vous serez répartis en petits groupes, ce qui est toujours un peu plus inquiétant !

Prix, tarifs et billets

Les tarifs du London Dungeon sont les suivants :

  • Sur place à l’accueil : si vous achetez vos tickets sur place, il vous en coûtera 30 £ par adulte et 24 £ pour les enfants de 3 à 15 ans.
  • En ligne : si vous réservez vos tickets en ligne à l’avance, vous pourrez économiser jusqu’à 30 %. Les tickets sont disponibles à partir de 21 £ pour les adultes, et 16,80 £ pour les enfants entre 3 et 15 ans.

Voir les offres pour le Dungeon

Horaires d’ouverture

Le London Dungeon est ouvert aux horaires suivants :

  • Du lundi au mercredi : de 10 h à 16 h
  • Jeudi : de 11 h à 16 h
  • Vendredi : de 10 h à 16 h
  • Samedi : de 10 h à 18 h
  • Dimanche : de 10 h à 17 h

La dernière visite se fait 90 minutes avant la fermeture (temps d’attente exclu).

Comment se rendre au London Dungeon ?

London Dungeon Londres musée des horreurs

Le London Dungeon est situé tout près de la grande roue London Eye, à l’adresse suivante : Riverside Building, County Hall, Westminster Bridge Rd, Lambeth, London SE1 7PB.

Si vous voyagez en métro, descendez à la station « Waterloo ». Vous pouvez également vous arrêter aux stations « Enbankment » ou « Westminster », il vous faudra alors traverser la Tamise via le pont de Westminster pour atteindre le London Dungeon. Si vous optez pour le bus, descendez aux arrêts « Waterloo Station York Road » ou « County Hall ».

Transports en commun Lignes
Métro Idéalement : Station « Waterloo » sur les lignes Northern et Jubilee Line. Les stations « Embankment » (Circle, Bakerloo, Northern et District Line) ainsi que « Westminster » (Circle, Jubilee et District Line) se situent de l’autre côté de la Tamise.
Bus Haltestelle « Waterloo Station York Road », Buslinien 76, 77, 211, 341, 381 und 507. Haltestelle « County Hall », Buslinien 77, 381.
Thames Clippers Gare fluviale « London Eye Waterloo Pier »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici