Musée du Vagin à Londres : le premier au monde !

Musée du Vagin Londres

Implanté en plein cœur de la capitale anglaise, plus précisément dans le petit quartier de Camden, un musée très particulier et qui risque d’attirer bien des curieux, a récemment ouvert ses portes : le Musée du vagin accueille actuellement 3 expositions temporaires dans la droite ligne du mouvement #MeToo et en lien direct avec les bouleversements sociétaux qu’il a contribués à faire émerger. La Femme et son corps seront ainsi mis à l’honneur au sein de cet espace original et à la pointe de la féminité. La première exposition intitulée « Les secrets de la foufoune » peut déjà se vanter d’avoir suscité plusieurs milliers de visites. Ouvert depuis novembre 2019 et gratuit, le musée est le premier et l’unique à oser aborder le thème du sexe féminin. Découvrez ici ce qui vous attend au Musée du Vagin à Londres.

Visite du Musée du Vagin à Londres

Le Vagina Museum se veut éducatif

Le projet est né du désir de Florence Schechter, diplômée en sciences et youtubeuse reconnue, de « rivaliser » avec le musée du pénis situé à Reykjavik. Toujours en surfant sur la mouvance actuelle d’une égalité hommes/femmes, elle revendique cette création comme un lieu pédagogique qui lutte contre les idées reçues liées au vagin, telles que : « les règles sont sales », « vous perdez votre virginité si vous utilisez un tampon » ou encore « on ne peut pas tomber enceinte au premier rapport sexuel ».

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

A la fois ludiques et didactiques, panneaux et dessins informatifs permettent de corriger les a priori que l’on a pu se construire à propos de l’anatomie féminine, que l’on soit un homme ou une femme. De plus, d’après Florence Schechter, de nombreuses femmes éprouvent une forte appréhension à consulter un gynécologue et certaines maladies graves comme le cancer du col de l’utérus ne sont pas détectées à temps : le vagin et la vulve sont des parties extrêmement stigmatisées du corps de la femme et cette dernière se sent embarrassée ». Ainsi, diverses études démontrent bien le malaise qu’endurent les femmes concernant leur morphologie, de même qu’une certaine méconnaissance : par exemple, 1 femme sur 4 évite de subir un frottis ; pareillement, la moitié des Britanniques ne sauraient pas localiser leur vagin sur un schéma. Le musée se donne également pour fonction de dédramatiser et de normaliser les visites chez le médecin et d’apprendre aux femmes à aimer leur corps, y compris leur sexe. D’ailleurs, un questionnaire est disponible à l’entrée du musée afin de pouvoir situer ses connaissances sur le sujet pendant le parcours.

Le musée se divise en 4 sections :

  • une première consacrée à la science (anatomie, ménopause, contraception, sexualité),
  • une deuxième à la culture (les différentes représentations du vagin à travers le monde),
  • une troisième dédiée à l’aspect sociétal (avec des thèmes comme l’excision, le viol ou les violences conjugales).
  • La dernière partie privilégie l’Histoire et le combat des femmes pour lutter contre le patriarcat.

Il est également possible d’assister à des événements ponctuels : pièces de théâtre, con certs, lectures, etc.

Une revalorisation de la femme

Dans le même ordre d’idées, une partie des expositions est dévouée à l’hygiène et dénonce les vertus pseudo-régénératrices de certains produits vantant par exemple le raffermissement du vagin ou capables de préserver la virginité. Il s’agit ici de redonner confiance aux femmes jusque dans leur intimité, que la société à domination masculine n’a cessé de dénigrer pendant des siècles et, petit à petit, de leur transmettre la fierté et le bonheur à être une femme.

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

Ainsi, on peut admirer, en déambulant le long des galeries, un tampon géant sur lequel la couleur du sang est magnifiée par des sequin étincelants. Cette nouvelle approche du corps féminin a trouvé un écho positif auprès de nombreuses femmes dont Sarah Creed, curatrice de l’exposition actuelle, et Maggie Milosavjevic, directrice commerciale du Camden Market, qui ont souhaité œuvrer pour le féminisme et le droit des femmes, ainsi que lutter contre les différences et toute forme de discrimination en ouvrant leur projet aux communautés LGBT. Le vagin fait donc son entrée dans le monde de l’art.

La boutique de souvenirs

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

Musée du Vagin Londres

Pour achever votre visite sur une touche d’humour, la boutique de souvenirs vaut le détour et vous propose de charmants objets comme un pendentif ou des boucles d’oreilles en forme de vulve. Oserez-vous les porter ?

Les dons sont les bienvenus !

Il est intéressant d’évoquer que le musée du vagin est né en partie d’un financement participatif. Près de 1000 personnes ont contribué à la campagne de crowd-funding qui a rapporté près 60.000 €.

L’entrée du musée est gratuite et le musée ne survit pour l’instant que des ventes de produits souvenirs et des dons des visiteurs. Si vous souhaitez soutenir ce sympathique projet, n’hésitez pas à glisser un billet (ou plusieurs pièces) dans la boîte prévue à cet effet à l’entrée du musée.

Prix et billets

L’entrée est gratuite. Vous avez néanmoins la possibilité de laisser un don (non-défiscalisé malheureusement 😊).

Horaires d’ouverture

Le Musée du Vagin est ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h. Le dimanche, vous pouvez le visiter de 11h à 18h. Dernier accès à 17h15.

Le musée est ouvert tous les jours de l’année (jours fériés compris), sauf le 25 décembre.

Accès : Comment se rendre au Musée du Vagin à Londres ?

Le Musée du Vagin est situé dans le quartier déjanté et punk de Camden Town (on ne s’attendait pas à autre chose !). Vous le trouverez dans le marché « Stables Market ». L’adresse exacte : Unit 17 & 18 Stables Market, Chalk Farm Rd, London NW1 8AH.

Le musée est à l’intérieur d’un des marchés et pas forcément évident à trouver pour qui vient à Camden Town pour la première fois. Utilisez la fonction GPS de Google Maps, le Musée y est très exactement positionné ! Si vous avez découvert Cyberdog, le magasin le plus fou de Londres, vous n’êtes plus très loin !

Musée du Vagin Londres

Pour vous rendre à Camden Town dans le nord de la capitale anglaise, privilégiez le métro.
Les station Camden Town et Chalk Farm sont à 5 minutes, la station Camden Road se situe à 10 minutes à pied.

Vous préférez prendre le bus ? Diverses options s’offrent à vous : Les lignes 27, 31, 168 (arrêt Chalk Farm Road), la ligne 24 (arrêt Ferdinand Street), la ligne 393 (arrêt Chalk Farm/Morrisons) ou alors les lignes 88, 134, 214 (arrêt Hawley Road).

Transports en commun Lignes et arrêts
Métro Stations « Camden Town » et « Chalk Farm » (Northern Line) ou station „Camden Road » (Overground)
Bus Arrêts « Chalk Farm Road » (lignes 27, 31, 168),
« Ferdinand Streert » (ligne 24),
« Chalk Farm/Morrisons » (ligne 393)
ou « Hawley Road » sur les lignes 88, 134 et 214.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici