Churchill War Rooms : découvrez le bunker secret de Winston Churchill

Churchill War Rooms Londres

Situées dans le quartier emblématique de Westminster à Londres, les Churchill War Rooms abritent le poste de commandement de Churchill et de ses conseillers durant la Seconde Guerre mondiale. Au gré des salles et des couloirs du bâtiment souterrain, vous découvrirez les secrets cachés du bunker d’où les dirigeants britanniques tracèrent le chemin de la victoire contre les Allemands. Vous en apprendrez davantage sur l’une des figures importantes de l’histoire du Royaume-Uni, le « plus grand des Britanniques », Sir Winston Churchill. Découvrez dans cet article ce qui vous attend dans les Churchill War Rooms à Londres. Comme d’habitude, toutes les informations pratiques (infos, horaires, prix et billets, accès etc.) sont en fin d’article.

À propos des Churchill War Rooms

Centre névralgique de l’effort de guerre au Royaume-Uni, le complexe des Churchill War Rooms (aussi appelé Cabinet War Rooms) fut construit à partir de 1938 et devint opérationnel en août 1939, peu avant le déclenchement du conflit en Europe. Nommé Premier ministre en mai 1940, Churchill y installa ses quartiers. L’édifice joua un rôle primordial dans l’organisation des troupes alliées contre les attaques allemandes. C’est en effet dans ce bâtiment secret souterrain que Winston Churchill et ses conseillers vivaient et travaillaient.

Les salles y furent bâties dans le but de protéger le Premier ministre et son commandement militaire des raids aériens. Édifiées en 1939, une couche de béton massive les renforça en 1940, au début de la campagne de bombardements allemands connue sous le nom du « Blitz ». L’épaisseur des murs atteignait alors 1,50 mètre. Dès 1941, des dortoirs et de nouveaux bureaux virent le jour. Le quartier général perdit ses fonctions en août 1945 après la reddition du Japon. Trois années s’écoulèrent avant qu’il n’accède au rang de monument national.

Le saviez-vous ?

Churchill War Rooms Londres

Deux des salles de guerre du Cabinet ont revêtu une importance particulière : la Salle des Cartes et la Salle du Cabinet. La Salle des Cartes joua un rôle déterminant, car elle permit aux dirigeants de se tenir avisés de l’effort de guerre grâce aux rapports militaires produits chaque jour par leurs officiers. La Salle du Cabinet fut au cœur des grandes décisions militaires. Pas moins de 115 réunions stratégiques s’y déroulèrent. Winston Churchill déclara en 1940 : « C’est la salle à partir de laquelle je dirigerai la guerre ».

Qu’allez-vous découvrir lors de la visite des Churchill War Rooms ?

Situées sous le bâtiment du Trésor dans le quartier de Whitehall à Westminster, les salles du Cabinet ont été ouvertes au public en avril 1984. Le Churchill War Rooms transporte ses visiteurs dans les coulisses du quartier général britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. Une partie a été transformée en un musée sur Winston Churchill.

Les Cabinet War Rooms

C’est par un dédale d’environ trente salles sans fenêtres, enfouies sous des bâtiments administratifs, que vous découvrirez la cuisine, la salle à manger, les chambres des officiers, ainsi que celles de Winston Churchill et de son épouse. Le lieu de travail et de résidence est resté en état depuis la guerre, on imagine donc aisément les conditions de vie et l’atmosphère qui régnait en ce temps de guerre.

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Lors de votre parcours, ne manquez pas la Transatlantic Telephone Room, une pièce dédiée aux communications secrètes entre Churchill et le président américain Roosevelt. La chambre de Churchill est un incontournable de la visite. En effet, elle servait à diffuser les allocations du dirigeant à son peuple grâce à du matériel de transmission vers la radio publique BBC. De même, la Salle des Cartes et la Salle du Cabinet sont deux lieux marquants d’où les décisions les plus importantes ont été prises.

Le Musée sur Churchill sur Winston Churchill

Une partie du musée est quant à elle consacrée à la vie de Winston Churchill. On y retrouve les principaux évènements qui ont jalonné son existence. Vous écouterez ses célèbres discours, ses correspondances avec sa femme, des films d’archive et des photographies retraçant son histoire personnelle. Cette partie de la visite est très sympa, notamment à cause de la mise en scène très visuelle et graphique des différentes pièces exposées.

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres
« Il faudrait qu’on prenne une photo du Cabinet. C’est un tas hideux, mais bon. »

Si vous vous êtes déjà un peu frottés au personnage, par exemple au travers de séries comme « The Crown » ou de films comme « Les Heures Sombres », vous savez probablement que Winston Churchill avait un certain caractère et une « grande gueule ». Il en résulte par mal de citations assez connues, que l’on peut lire dans le musée sur un écran interactif. Ces citations tantôt humoristiques, tantôt mesquines, mais toujours pleines d’esprit et de répartie décrivent assez bien le personnage. Ma préférée :

Lady Astor : « Monsieur, si j’étais votre épouse, je mettrais du poison dans votre thé. » Winston Churchill rétorqua : « Nancy, si j’étais votre femme, je le boirais ».

Le magasin de souvenir : Tout sur Churchill !

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Churchill War Rooms Londres

Les magasins de souvenirs des monuments à Londres proposent la plupart du temps pleins de bibelots inutiles. Il en est tout autre dans les Churchill War Rooms, où le magasin est une très bonne surprise. A la fin de la visite, vous pourrez y acheter pleins d’objets intéressant en rapport avec Churchill et la 2ème guerre mondiale, comme par exemple des reproductions de posters des années 40, des cartes postales avec des citations de Churchill ou des livres assez insolites sur la 2e guerre mondiale. Vous pourrez aussi vous faire plaisir avec le fameux cigare de Churchill… sous forme de stylo à bille !

Conclusion : Est-ce que cela vaut le coup ?

La visite des War Rooms est très intéressante ! Il y a beaucoup à voir et avec le mélange « musée » et « bunker » la visite est également assez diversifiée. La mise en scène est moderne et visuelle, ce qui rend le tout très agréable. Je conseille la visite à toute personne intéressée par Winston Churchill et la 2ème guerre mondiale. Pour ne rien rater de ce lieu chargé d’histoire, optez pour l’audioguide. Disponible en français et gratuit, il n’est ni trop long, ni trop fastidieux. Grâce à des explications riches et intéressantes, il rend la visite du bunker encore plus émouvante.

En lisant les commentaires sur internet, le prix assez élevé de la visite est souvent critiqué (22 livres pour un adulte). Certes, ce n’est pas offert, mais en comparaison avec les prix élevés de Londres et ceux d’autres attractions londoniennes (30 livres pour le London Eye, 40 livres pour Madame Tussauds), les Churchill War Rooms sont plutôt dans la norme. Il faut juste savoir que Londres est une ville assez chère !

Nos conseils pour la visite : Prenez les billets par avance !

La file d’attente étant souvent très longue, prenez soin d’acheter vos tickets d’entrée en avance sur Internet. En effet, les visiteurs munis de billets sont prioritaires, comme c’est le cas pour pleins d’attractions à Londres.

Il existe deux files d’attente : Une pour les visiteurs munis de billets et une autre pour ceux sans billets. Les visiteurs avec billets sont toujours prioritaires et peuvent entrer dans l’enceinte en premier. Ce n’est qu’une fois que tous les visiteurs munis de billets ont passé le screening de sécurité, récupéré leur audioguide etc. que les visiteurs sans billets peuvent entrer. Bref, en gros, si vous n’avez pas de billets, il vous faudra attendre assez longtemps malheureusement. Les billets pour les War Rooms sont disponibles chez GetYourGuide.

Accessibilité : pour les touristes en situation de handicap

Les Churchill War Rooms sont parfaitement adaptés pour les personnes en fauteuil roulant. En fauteuil, il est conseillé d’accéder au War Rooms via les rues Birdcage Walk ou Great George Street, sans escaliers. La visite est entièrement accessible en fauteuil et vous pourrez tout voir.

Par ailleurs, il existe un ascenseur dans l’immeuble et les toilettes sont de grandes dimensions. Deux fauteuils roulants sont par ailleurs disponibles pour les personnes qui ne peuvent pas marcher trop longtemps. Les chiens pour aveugles ou malentendants sont admis et le texte de l’audioguide est également disponible en version imprimée. Bref, tout est fait pour que tout le monde puisse visiter les War Rooms – c’est assez rare pour être signalé et je trouve ça vraiment top !

Prix et billets

Voici les prix des billets pour les Churchill War Rooms :

  • Adultes à partir de 16 ans : £22.00
  • Enfants de 5 à 15 ans : £11.00
  • Enfants jusqu’à 4 ans : Gratuit
  • Séniors, étudiants et personnes en situation de handicap : £17.60 (sur place uniquement)
  • Personne accompagnatrice d’handicapé : Gratuit

Les billets sont disponibles en ligne chez GetYourGuide.

Horaires d’ouverture

Les horaires d’ouverture des Churchill War Rooms :

  • Septembre à juin : tous les jours de 9h30 à 18h, fermeture des caisses à 17h
  • Juillet et août : tous les jours de 9h30 à 19h, fermeture des caisses à 17h45

Les Churchill War Rooms sont ouverts tous les jours fériés et ne ferment que le 24, 25 et 26 décembre.

Accès : comment se rendre au Churchill War Rooms ?

Churchill War Rooms Londres

L’adresse est la suivante : Clive Steps, King Charles St, Westminster, London SW1A 2AQ.

Les stations de métro les plus proches sont « Westminster » (Circle, District et Jubilee Line) ainsi que « Saint James Park » (Circle et District Line). Je vous conseille de passer par Birdcage Walk ou Great George Street, puis prendre la Horse Guards Road pour rejoindre l’entrée. Comme ça, vous passerez à côté du parc de Saint James, ou de nombreux petits écureuils vous souhaiteront la bienvenue !

Écureuil parc St James Park Londres

Si vous préférez prendre les bus rouges à l’impériale, descendez au station « Westminster » ou « Parliament Square », toutes deux desservies par les lignes 12, 53, 148, 159, 211 et 453.

Transports en commun Lignes / Arrêts
Métro Stations « St. James Park » (Circle et District Line) ou « Westminster » (Circle, District et Jubilee Line)
Bus Arrêts « Westminster » ou « Parliament Square » sur les lignes 12, 53, 148, 159, 211 et 453.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici